mercredi 30 novembre 2016

Bienvenue à l'école des petits scribes d'Amandine Marshall.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Bienvenue à l'école des petits scribes d'Amandine Marshall.


Mon grand nain est passionné par l'égyptologie.. tout comme moi depuis son âge! On adore écumer les musées et les expositions, et bien sûr lire des livres sur le sujet. Quand j'ai vu celui-ci dans l'opération Masse Critique de Babelio, je savais qu'il serait un peu trop petit pour en profiter pleinement.. en tout cas on l'a quand même beaucoup lu et j'ai hâte qu'il puisse faire tous les exercices proposés!

Parce que oui, comme le sous-entend le titre, c'est presque comme à l'école, il y a de vrais chapitres d'"étude" suivis d'exercices "pratiques" qui consistent bien souvent à écrire en hiéroglyphes. 

Le livre commence par le commencement: la position des hiéroglyphes, la ponctuation, les différentes sortes par rapport aux sons qu'ils comportent et même selon les différents sens puisqu'un hiéroglyphe peut être constitué de lettres mais aussi être un mot, comme un pictogramme à peu près. Après avoir posé les bases, on se tourne vers les hiéroglyphes de la vie de tous les jours comme ceux utilisés pour compter, les noms des villes d'Égypte, les dieux, les pharaons, la famille, les animaux.. et bien d'autres encore. Chaque "apprentissage" est également prétexte à en apprendre plus sur l'Egypte antique. On ne se cantonne pas à nous apprendre à écrire mais aussi à apprendre à connaître cette civilisation si passionnante. J'ai appris énormément sur la vie quotidienne, un sujet qu'on n'aborde pas si souvent que ça dans les livres d'histoires classiques. Apprendre comment ils voyaient et nommaient les constellations par exemple était absolument incroyable! J'ai été fascinée, vraiment.

Tout est divisé en chapitre qui commence donc par la "matière" et se termine enfin avec des exercices d'écriture mais aussi de reconnaissance ou de prononciation. On peut vraiment aller loin avec tout ça, on n'apprend pas bêtement à écrire son nom ou quoi, il y a vraiment de quoi étudier réellement cette langue/écriture, ce qui rend le livre peu abordable à tous même si le reste est tout de même intéressant.

A la toute fin, un petit dictionnaire de tous les hiéroglyphes vus dans le manuel, le tout classé par catégorie. Ça, mon grand a adoré le parcourir et en recopier certains. Tout le livre - ainsi que ce dictionnaire - est très clair. C'est un gros manuel de 140 pages, très lourd, très grand. Les pages sont claires car les images allègent tout le texte.

Une petite réussite donc! Je remercie énormément les Editions Du Rocher ainsi que le site Babelio pour cette jolie découverte.

Des bisous!


vendredi 18 novembre 2016

Almanach des Terres de France.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Almanach des Terres de France. 


Bon, je sais que voir un Almanach du genre sur mon blog pourrait un peu étonner et pourtant c'est quelque chose que j'ai toujours vu chez moi quand j'étais enfant à cause de ma maman, du coup j'adore en feuilleter un de temps en temps, ça me replonge en enfance et en fait.. c'est plutôt super intéressant! 

Cet almanach se consacre donc à l'année 2017 avec une page pour chaque jour sauf le samedi et le dimanche qui sont rassemblés. En bas de chaque page, des lignes sont proposées pour écrire les choses que vous avez à faire, de 8h à 20h ainsi qu'une petite ligne de note. Tout en haut, à côté de la date, l'heure du lever et du coucher du soleil ainsi que le saint fêté. Le côté agenda est donc plutôt chouette même si le plus intéressant se trouve au-dessus! Le contenu diffère souvent, les informations partagées sont très éclectiques mais toujours (ou presque) intéressante. 

Voici quelques exemples:

- Des anecdotes historiques ou des dates importantes
- Des astuces pour le quotidien (ménage, bricolage, beauté, etc.)
- Des recettes, des conseils culinaires, des présentations de spécialités régionales ou encore des idées d'associations d'aliments 
- Des légendes
- Des petits jeux, des casses-têtes, des quizz, des devinettes, etc.
- Des extraits de romans de la collection Terres de France des Editions Presses de la cité 
- Des présentations d'endroits insolites et/ou importants de France 

.. etc etc.

Vous l'aurez compris, cet ouvrage est plus que passionnant, c'est typiquement le genre de livre que j'adore feuilleter afin de découvrir des anecdotes ou des informations que j'aurais eu du mal à découvrir ailleurs. Si vous aimez les Almanach, je ne peux que vous conseiller ce dernier, et ce même si vous n'habitez pas en France! 



Des bisous!

mercredi 9 novembre 2016

Ma ferme en papier et Mes poupées en papier.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Ma ferme en papier et Mes poupées en papier. 


Il y a un an je te présentais Ma ville en papier, un "livre" que mon grand avait adoré.. je crois que je peux en dire autant de Ma ferme en papier qui n'a pas fait long feu! Quand nous avons reçus ces deux nouveautés, il s'est jeté dessus et s'est tout de suite mis à l'admirer. Je ne sais plus ce que je faisais mais j'ai fini par aller chipoter dans mon coin en gardant un œil sur lui sans regarder ce qu'il faisait de particulier (il bricole toujours donc..) et, en finissant tous mes trucs une heure après, quelle ne fut pas ma surprise de voir la ferme telle que vous la voyez sur la photo! En une heure, mon grand avait tout monté tout seul et ce sans que j'aie besoin de lui expliquer quoique ce soit. Je précise que la première fois il avait fait la plus grande partie avec son papa du coup là je suis hyper impressionnée par l'intuitivité de l'ouvrage qui permet aux nains de le prendre en mains en deux secondes et surtout de leur permettre de faire ça tout seul et ça même quand ils sont plus jeunes! Même si mon géant est un habitué des activités manuelles, c'est en grosse partie grâce à la qualité de la "maquette" qu'il a si bien réussi. Le papier est résistant, les explications dessinées plutôt faciles à comprendre semble-t-il et c'est aussi atrocement adorable! Gros coup de cœur pour cette jolie ferme!




Pour Mes poupées en papier je suis vraiment plus sceptique à mon grand regret. J'avoue que mon garçon n'est pas particulièrement le public visé mais il est plutôt ouvert et s'est quand même jeté dessus - toujours prêt à tout pour ne pas s'embêter. Le papier a beau être le même, j'ai trouvé qu'il y avait une grande différence de qualité ou peut-être des petits défauts de conception? Toujours est-il que l'armoire à vêtements des petites poupées ne tenait absolument pas et leurs vêtements c'était encore pire. Les petites "attaches" étaient justement trop petites et aucun accessoire ne tenait sur elle, et pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé après avoir vu mon bricoleur s'énerver dessus pendant quelques temps. Les poupées sont pourtant extrêmement jolies, leurs vêtements, accessoires et chaussures sont super beaux.. Mais c'était tellement frustrant que rien ne tienne! Enfin bon, on a fini par en habiller une ou deux mais ça ne tenait pas bien et il fallait arrêter de respirer, le temps de prendre la photo au moins. Vous pouvez également voir que la couverture du livre se transforme en décor de chambre, tout comme la ferme plus haut qui a également droit à ses arrières champêtres.


Merci aux Editions Usborne,

Des bisous! 

mardi 8 novembre 2016

Le diable de la Tamise d'Annelie Wendeberg.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Le diable de la Tamise d'Annelie Wendeberg.

 Londres, 1889. Quand une victime du choléra est retrouvée dans la Tamise, le Dr Anton Kronberg, bactériologiste de son état, est appelé pour confirmer les causes du décès. Toutes les précautions sont prises pour éviter une épidémie. Les choses auraient pu en rester là si les résultats intrigants de l'autopsie n'avaient poussé Kronberg à s'intéresser de pus près à cette affaire. Alors que Scotland Yard souhaite classer le cas, Kronberg se rapproche de Sherlock Holmes. Et il ne faut que peu de temps au célèbre détective pour percer le secret du médecin qui, en réalité, est... une femme. Un secret qui pourrait la mener droit en prison s'il venait à être révélé. Mais tous deux vont unir leurs forces pour débusquer un criminel aussi redoutable que Jack l'Eventreur...

Pour un meurtre où il y a une suspicion de choléra, le docteur Anton Kronberg est appelé afin de déterminer si oui ou non il y a pu avoir contamination. Sur les lieux, il fait la rencontre du fameux Sherlock Holmes qui devine très rapidement que le docteur Anton s'appelle en vérité Anna.. et est donc une femme. Par sa grande culture, sa vive intelligence et son courage impressionnant Anna va réussir à s'immiscer dans l'enquête de Sherlock Holmes, au grand dam de ce dernier qui va pourtant finir par se rendre compte de ce que peut lui apporter cette femme étonnante.


Rah comme je l'attendais ce roman! Ceux qui me connaissent un minimum savent que je suis une très grande fan de Sherlock Holmes, que ce soit dans la littérature ou à la télévision, c'est toujours un plaisir pour moi de croiser ce personnage. Comme peut le faire comprendre le résumé, ce roman est une espèce de fanfiction.. mais une très bonne fanfiction en tout cas! 

Quand je dis ça, j'exagère un peu, je veux juste dire que bien évidemment l'univers entier de Sherlock n'est pas intégralement respecté, cela pourrait déranger les plus puristes mais vraiment l'auteur a pourtant fait un travail remarquable, travaillant au mieux afin de ne pas trop modifier le personnage mais devant le faire un minimum afin de l'intégrer à son récit. Comme d'habitude, il se retrouvé mêlé à une histoire de meurtre, toujours très étrange et compliquée.. comme c'est un peu médical, je n'irais pas dans les détails, toujours est-il que son chemin croise celui du docteur Kronberg et qu'ils vont vite finir par échanger leurs informations afin de découvrir la vérité. Anna Kronberg est un personnage complexe et très attachant. Elle a un vécu plutôt difficile et sa vie quotidienne l'est encore plus, son subterfuge pour vivre de son métier l'empêchant totalement d'avoir une vie normale. Elle détonne pour l'époque: elle est vive et intelligente, indépendante et très courageuse.. et prête à tout pour que justice soit faite. 

Le contexte est sombre, on se retrouve plongés dans les bas-fonds de Londres et c'est bien fait, on s'y croirait vraiment. C'est dégoûtant, effrayant parfois, il se dégage de toute l'histoire une espèce d'ambiance malsaine qui ne rend le récit que plus crédible. Ça, associé à la présence de Sherlock.. Je ne pouvais qu'adorer!

Une vraie réussite, vraiment. Mon seul reproche? Qu'il faille attendre pour avoir la suite! 


Des bisous!